Le crédit en Colombie

Accueil

Éducation

Emploi

Entreprise

Actualité

Création

ICAM

Contact

 

 

 

Thèmes d'actualités

Emploi et éducation

Entreprise et création

Financier et comptabilité

Relation et marketing

 


 

 

 

Actualité : Financier et comptabilité

 

Le crédit personnel en Colombie

10 octobre 2007. Des milliers, voire des millions de gens en Colombie utilisent le crédit personnel ou prêt usuraire avec des prêteurs qui font des affaires en or en prêtant à des taux d'intérêt entre 20 et 30 % par mois. La cause du problème n'est pas le fait de prêter aux gens, ceci est une conséquence naturelle d'un manque de ressource à offrir aux gens. Ce prêt "usuraire" est une nécessité en Colombie pour la survie de millions de gens (peut-être d'autres pays aussi). La base de l'économie de tous les pays riches se trouve dans la disponibilité au crédit des habitants. Imaginez les USA, le Canada, l'Europe, etc. ne pas avoir de crédit ou du moins ne pas avoir accès au crédit et vous verrez des conséquences incroyables de la pauvreté.

 

Les faits :

-Les colombiens vivent généralement au jour le jour (de paye en paye pour les gens des pays développés). Difficile de créer du capital pour exploiter une affaire.

-Les colombiens n'ont pas accès au crédit (carte, marge), sauf ceux ayant des "titres" scolaires et travaillant dans des entreprises réputées.

-Les emplois sont rares parce que les nouvelles entreprises sont rares.

-Beaucoup de diplômés ne travaillent pas ou reçoivent le salaire minimum de 450.000 $ pesos par mois (225 $ us) comme vendeur, taxi, guide, etc.

-Beaucoup de vendeurs ambulants n'ont pas de fonds pour acheter leur inventaires du mois.

-Plus de la moitié des colombiens travaillent pour le gouvernement.

 

Par conséquent, des millions de gens ne peuvent pas avoir accès au crédit des banques. Pourquoi ? Les banques croient que c'est un risque élevé. En vérité, le risque est plus grand de NE PAS PRÊTER DE L'ARGENT. Contrairement aux pays développés où les banques harcèlent les gens à choisir plus de crédit et ainsi faire plus de profit.

 

La cause :

La croyance profonde que l'éducation est la solution pour s'offrir une qualité de vie raisonnable est la cause de bien des malaises, car on observe dans les pays comme USA, Canada, Europe, etc., que ce ne sont pas les diplômes qui apportent une qualité de vie, mais surtout les gens qui construisent des entreprises et offrent des emplois. Uniquement se concentrer que l'emploi est l'unique moyen d'avoir un revenu (comme en Colombie) est une identification d'une grande pauvreté relationnelle et de conscience. L'emploi est un synonyme "d'esclavage moderne", parce qu'on échange notre liberté contre un chèque de paye et des ordres pour nous dicter quoi faire ou ne pas faire.

 

Les solutions :

Court terme, est de continuer de prêter de l'argent pour la survie des gens, mais en réduisant un peu le taux d'intérêt ou en payant le capital sur plusieurs mois.

 

Long terme, plus d'accès à Internet aux pays défavorisés afin que les habitants puissent voir "d'autres points de vue" et ainsi changer leur conscience d'employé vers entrepreneur et ensuite découvrir des sources différentes pour obtenir un prêt différent qu'actuellement en payant le capital sur un terme de plusieurs mois.

 

Action :

Contactez-nous pour plus d'informations.