Une bonne idée pour démarrer une entreprise

Accueil

Éducation

Emploi

Entreprise

Actualité

Création

ICAM

Contact

 

 

 

Thèmes d'actualités

Emploi et éducation

Entreprise et création

Financier et comptabilité

Relation et marketing

 


 

 

 

Actualité : Entreprise et création

 

Ce n’est pas une bonne idée qu’il faut pour démarrer son entreprise, mais bien le fait d’observer un problème existant.

Tout le monde cherche une idée, une invention ou tout autre chose à offrir pour changer ou améliorer la vie des autres, mais personne ne se pose la question à savoir quelle est l’intention des gens à vouloir « aider son prochain » sans véritablement le comprendre et avoir de l’affection pour lui ? En fait, ce genre d’approche inconsciente est ce qui crée les problèmes car si on est pas conscient de ses propres intentions, comment vraiment savoir que notre projet ou entreprise pourrait créer du bien-être aux autres ? Peut-être que la véritable intention n’est pas d’aider son prochain, mais de chercher à se faire apprécier des autres car au fond on ne s’apprécie pas, on n’est pas conscient de soi-même ?

 

Chercher des solutions pour aider les autres sans se comprendre d’abord est une des choses les plus confuse qui existe, car la personne vit un grand désordre et en plus elle n’est pas attentive aux sentiments inconfortables que les gens vivent qui sont sources d’opportunité de création, ce sont les problèmes qui lancent le moteur de la création et non les idées. Observez vos problèmes et ceux des autres, et les idées grandioses (les plus simples) entreront en vous sans efforts. Aller vers quelque chose c’est aller vers quelque chose de connu (passé) qu’on veut reconnaître et ainsi s’éloigner de la vérité (le neuf), qui elle entre sans effort quand on demeure avec et qu’on est attentif sans juger si c’est bien ou mal.

 

Avons-nous étiqueté les problèmes de mal et les solutions de bien ? Si c'est le cas, alors on ne désire pas comprendre la vérité et vivre dans les illusions... c'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.