Accueil

Éducation

Emploi

Entreprise

Actualité

Création

ICAM

Contact

 

 

 

Thèmes d'actualités

Emploi et éducation

Entreprise et création

Financier et comptabilité

Relation et marketing

Droit et liberté

 


 

 

 

Actualité d'entreprise

 

Comment développer un mental d’affaires en acier trempé ?

9 septembre 2010. La confiance en soi est le fer de lance de la réussite en affaires et renforce vos compétences dans le bon sens en vous offrant assurance et résistance au stress. Il s’agit de lutter contre les tendances naturelles de la vie professionnelle à menacer optimisme, et créer le doute.

 



Créer des attitudes positives
La récession, une perte de contrat, un rien peut pousser l’entrepreneur ou l’employé à se morfondre alors que la meilleure des attitudes est de travailler à rebondir, se focaliser sur les actions à mener en vue de dépasser l’échec ou la déception vécue.

Ne pas s’attarder sur les refus mais multiplier les rendez-vous, les contacts et accumuler les défis est une réponse que l’on peut qualifier de "battante". Il faut y voir le côté stimulant et non pas la perspective de difficultés. C’est en repoussant ses limites que les challenges deviennent des facteurs de réussite. Non seulement, cela vous permettra de vous attirer les regards de votre hiérarchie mais aussi de renforcer votre assurance. La
proactivité vous ouvre ainsi toutes les portes : non seulement vous pouvez développer de nouvelles compétences, mais également vous pouvez aller à l’encontre de votre timidité, du sentiment de ne pas être à la hauteur. Il s’agit de créer les conditions pour se prendre au jeu.

En cas d’échecs ou lorsqu’un défi de taille se présente, relativiser tant les enjeux que les issues tant négatives que positives permet de dépasser les épreuves avec davantage de sérénités. Comme lorsque vous cherchez un emploi au Canada alors que vous arrivez de l’étranger. Au début de la démarche, répondre à des offres de recrutement mais aussi paraissent des défis énormes à relever, mais une fois que vous en avez fait quelques entretiens, vous prenez le pli et savez tirer partie de vos échecs comme de réussite pour non seulement trouver un travail mais également le poste que vous désirez.

Avec une attitude positive, vous pouvez créer des conditions favorables à votre égard, au point de pouvoir choisir. Mais, vous serez également en mesure de comprendre et de raisonner vos échecs.


Savoir où aller et faire les bons choix
Durant votre vie professionnelle, vous êtes amenés à faire des choix. Inhibant la capacité d’action pour certain, le choix, tant des projets que des solutions que l’on présente, est conditionné par votre attitude. Sans pousser à l’optimisme ostentatoire, il s’agit de faire preuve de suffisamment de recul pour coupler ses compétences avec ses objectifs. Relever des défis modérés permet d’engranger de la confiance en soi dont vous pourrez bénéficier quand une situation critique ou un challenge de taille se présentera.

En arrivant à faire correspondre ses objectifs avec ses compétences, vous serez à même de passer du plus grand trouble au plus grand plaisir au travail, ce, que vous soyez employé, entrepreneur ou cadre supérieur.

 

Partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Share