Accueil

Éducation

Emploi

Entreprise

Actualité

Création

ICAM

Contact

 

 

 

Thèmes d'actualités

Emploi et éducation

Entreprise et création

Financier et comptabilité

Relation et marketing

Droit et liberté

 


 

 

 

Actualité d'emploi

 

Immigrer pour travailler - Premiers conseils et premières recherches

4 février 2010. L’aventure à l’étranger vous tente ? Partir pour acquérir une carrière professionnelle épanouie loin des frontières de votre pays d’origine est envisageable dans un futur proche ? Quand l’idée a émergé, il est ensuite l’heure de démêler le possible de l’utopie.

Votre maitrise des langues étrangères est bien sur la première des conditions pour choisir votre destination. Il est certain que vous ne pouvez prétendre à faire carrière en Russie si vous ne parlez pas russe même si vous êtes un éminent spécialiste très demandé. Si vous pouvez parler l’anglais presque partout dans les grandes entreprises ou multinationale, acheter un café vous sera impossible sans maitriser la langue locale.

 



L’apprentissage de la langue se pense donc en amont, pour vous et pour votre famille. Sortir, faire des courses, trouver un logement nécessite une pratique qui peut être basique tout en maîtrisant le vocabulaire ciblé.

En tant que professionnel, la seconde condition est bien entendu votre domaine d’activité : autant il n’y a pas de pêcheur au Vatican, autant il y a des banquiers en Suisse. Choisir un pays se détermine en fonction des perspectives : très souvent les ministères de l’économie publient un rapport sur les domaines d’activité en progression. Faites aussi parler vos clients, amis et relations. La presse d’affaire internationale est aussi un excellent indicateur pour définir vos perspectives personnelles mais aussi celles de votre partenaire. Certains pays comme le Canada sont très enclin à accueillir des travailleurs et mettent en place des stratégies d’immigration particulièrement aisées. La plupart des pays développés, s’ils ne sont pas très ouverts à l’immigration de masse, restent friands des immigrés ayant une carrière brillante ou très spécialisée. Là, tout sera mis à votre disposition pour faciliter votre arrivée.

Quoiqu’il en soit, il va vous falloir penser à libérer votre maison ou appartement, ranger vos biens dans un garde meubles, quitter votre emploi actuel, dire au revoir à vos proches, faire une dernière soirée avec vos amis. Tout ce processus demande une énergie émotionnelle importante, d’autant plus que tout reste à faire une fois le pied posé dans sur nouvelle terre d’accueil. Trouver un emploi si vous n’avez pas déjà entamé le processus, vivre dans ce nouvel espace avec ses nouvelles pratiques et coutumes, tout en vous impliquant dans votre travail. L’immigration n’est pas une démarche sans conséquence et il est souvent fait écho de la nécessité d’attendre deux années avant de retrouver ou de dépasser son niveau de vie antérieur.

Immigrer et continuer à travailler pour la même compagnie restent la solution la plus simple et encadrée. Une structure connue vous accueille et vous aide à vous installer. Partir pour faire des affaires avec valises et enfants en main est une autre paire de manche et nécessite une préparation longue et soignée autant de vos ouvertures que de vos conditions de réussite.