Accueil

Éducation

Emploi

Entreprise

Actualité

Création

ICAM

Contact

 

 

 

Thèmes d'actualités

Emploi et éducation

Entreprise et création

Financier et comptabilité

Relation et marketing

Droit et liberté

 


 

 

 

Actualité d'entreprise

 

Lancer son entreprise en étant bien assuré

21 janvier 2010. Vous venez de créer votre entreprise, sa prospérité est encore fragile, ce qui fait une raison de la protéger grâce à des polices d’assurance adaptées. Pertes éventuelles, dégâts mais aussi vol font partie des risques qu’encourt votre compagnie. Seulement si l’assurance des stocks est utile à un détaillant, l’assurance contre les incendies l’est encore davantage si vous possédez une scierie. Sur cette base un peu grossière, est exprimée l’idée que chaque société se doit de choisir avec application et implication les garanties, franchises et limites liées à son contrat d’assurance.

 



Parmi les plus fréquents contrats d’assurance pour entreprise, vous retrouvez le revenu d’entreprise, les comptes à recevoir, les biens des entreprises, les vols et détournements, la flotte d’entreprise et enfin les responsabilités civiles professionnelles. Elles peuvent concerner les entreprises en général (RCE) mais aussi plus spécifiquement les administrateurs ou dirigeants.

Pour établir votre contrat, choisissez plutôt un
courtier d’assurance qu’une compagnie unique. Non seulement, il peut vous conseiller mais aussi il traite avec différents prestataires à même de vous produire un bouquet de couvertures adaptées à vos besoins spécifiques. De même, il saura vous aiguiller au fil de vos expansions, lors de travaux ou d’investissements et faire ainsi évoluer vos garanties. En effet, si certaines deviennent superflues d’autres sont à souscrire parce que de nouveaux risques apparaissent.

Sachez aussi comprendre ce que recouvrent les franchises. Une franchise sert à compenser les pertes importantes et non les pertes légères et aide à contenir le coût des primes. Plus la franchise sera élevée, plus la prime d’assurance sera faible. Ainsi, il vous faut analyser le montant d’autoassurance que vous êtes prêts à payer. Pour ce faire, il vous faut considérer le montant que vous épargnez sur la prime par rapport à votre franchise la plus haute. Votre courtier d’assurance peut vous aider à déterminer votre niveau de franchise en fonction du risque que vous encourez.

S’assurer c’est s’assurer ni trop peu ni trop, sans quoi vous paierez inutilement et ne sera pas mieux protégé pour autant. Connaître les limites de sa police est aussi important que de connaître ce qu’elle couvre.

Pour l’établir avec exactitude, vous devez avoir une idée de la valeur de vos biens. Pour la calculer, imaginez que tout parte en fumée, combien auriez-vous perdu? Ensuite, vous devez évaluer votre responsabilité. Poursuites, faits juridiques éventuels, dommages causés à la propriété d’autrui, blessures sur une personne ou un employé sont autant de risques que de responsabilités. Il est certain que certaines entreprises sont encore une fois davantage vulnérables que d’autres en raison de leur activité première.

Enfin, vous pouvez comparer l’éventualité de vos risques à ceux de vos concurrents, leurs antécédents, ceux inhérents à votre secteur d’activité.